à jour le 29/05/2018

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Retrouvez les épreuves présentes dans notre région directement sur le site de la ligue

A L'AFFICHE

Championnats de France : bis repetita pour Mickaël

Ce week-end, Mickaël se déplaçait aux championnats de France épée homme sénior pour sa seconde année consécutive. Que ce soit en individuel ou par équipe, les résultats sont identiques à la saison précédente. Ni performance ni contre-performance donc. Si l'an dernier, la Basse-Normandie comptait 3 champions de France dans cette épreuve, aucun titre ni podium cette année. Seule consolation, le CE Langrunes qui termine 8e par équipe et devrait ainsi accéder à la N2.

Pourtant confiant et présent sur la piste, Mickaël réalise un bien piètre parcours en poule. Toujours au dessus de ses adversaires, menant systématiquement à la marque (4-3, 4-2 et même 4-1 à deux reprises) il perd finalement 4 matchs sur 5 sur le plus petit des scores à chaque fois (5-4). Classé 64e à l'issu des poules il rencontre donc le 65e en tableau et a bien faillit réitérer l'erreur. Menant 14-11, il a attendu que son adversaire revienne à 13 points avant de finalement s'imposer 15-13. En tableau de 64 il rencontre donc le ... 1er. Très vite diminué par une crampe, Mickaël voit son adversaire lui échapper. A 6-1 contre lui, plus moyen de revenir. Il s'incline finalement 15-11.

Par équipe, avec la Rapière d'Hérouville, le chemin était tout aussi périlleux. Le club, classé 15/24 selon le classement national de chacun doit d'abord écarter le club de Chartres pour espérer continuer l'aventure. Mickaël perd son premier match 5-3. Ses partenaires font alors un beau parcours et Hérouville mène 15-12 avant le relais suivant de Mickaël. Très mal inspiré, il perd pied et perd 8-3, permettant ainsi à Chartres de reprendre les commandes (20-18). Avant dernier relais : Hérouville est mené 35-32. Afin d'éviter de sombrer à nouveau et s'en remettant à Jean-Emmanuel REMOUE (alias "BICHON"), Mickaël joue la non-combativité. Dernier relais sur le même score. Bichon inflige un beau 13-6 à son adversaire et permet au club de continuer.

Hérouville rencontre alors le 2e, la Garde Républicaine de Paris. Un très beau club qui compte déjà une équipe en N1 (soit dans les 8 meilleurs équipes françaises) et 1 équipe en N2 (qui compte 12 équipes). Cette équipe est composée de 3 juniors de haute voltiges car tous sont membres de l'équipe de France junior. Un nom parmis d'autres : SREKI, le fils du Directeur Technique National, champion olympique par équipe en 1988, double champion olympique en 1992 et champion olympique en 1996. Le premier relais est pour Mickaël. Face à Zerbib, 33e français en sénior, le début est difficile. Mené 3-1, Mickaël revient touche après touche et s'impose à la fin du temps sur le score de 4-3. Bichon accentue l'écart en gagnant 5-4. Hérouville mène alors 9-7. Thibault Plouchard, le n°3 de l'équipe perd malheureusement son match sur le score de 8-4. Le GRP reprend les devant (15-13). Mickaël, confiant après son 1er match remet Hérouville en avant en gagnant 5-2 (18-17 pour Hérouville). Thibautl continue son calvaire et est corrigé sur le score sans appel de 7-2. Le GRP mène à nouveau 24-20. Bichon ramène le club sur les bons rails (30-29 pour Paris). Malheureusement, seul Mickaël parvient à maintenir l'écart en réalisant un 5-5 face à Sreki. Le GRP s'impose 45-38. Hérouville termine 14e de la compétition et le GRP 3e. A ce stade, on s'aperçoit qu'aucune errance n'est permise.

 

Fin du parcours sur la scène nationale pour Mickaël qui ne souhaite plus continuer en individuel. Nous verrons en début de saison prochaine si le club est en capacité de présenter une équipe avec Romain MAZEL, Vincent VIVARES, Maxime BREVET et Mickaël RABAY. Les 2 premiers sont des fleurettistes. Seront-ils motivés pour se mettre à l'épée ? Possible également que nous présentions une équipe au fleuret !!! 

Écrire commentaire

Commentaires: 0